Oikonomia. Gouverner les pratiques quotidiennes

Lundi, bi-mensuel (dates à vérifier). 15h30-18h

Gouverner l’incertitude : territoires, marchés, maisons

Benoît de L’Estoile, directeur de recherche au CNRS (CMH), professeur à l’ ENS

S1S2, 9 ECTS

. En s’appropriant ce terme dans une nouvelle acception, on se propose d’en faire une notion exploratoire des pratiques visant non seulement à assurer la « vie » (au sens de « gagner sa vie » (making a living) mais aussi à viser un idéal de « vie bonne » ou « vie digne ». Ainsi, la notion d’oikonomia permet d’aborder ce qui est en jeu dans le « gouvernement de la maison » et le « soin de la maison » : l’importance d’être « maître » ou « maîtresse » de maison (en étant sensible aux enjeux de genre), les modes de conciliation entre désir d’autonomie (familiale et individuelle) et nécessité d’assurer la protection, la dimension affective et les relations de pouvoir, le maintien de la reconnaissance par les autres comme une « personne bonne » (la « politique de la réputation »). Oikonomia peut fournir un cadre analytique pour décrire et interpréter autrement un ensemble de pratiques quotidiennes, généralement décrites comme « économiques », à partir du point de vue du « gouvernement », dans un grand nombre de situations historiques ou contemporaines. On interrogera en particulier les façons dont les transformations des espaces de contraintes et d’opportunités et la diversité des cadres de référence des acteurs contribuent à définir les pratiques. La dimension résolument ethnographique de cette entreprise correspond à un point de vue privilégiant les conceptions natives (celles de nos interlocuteurs sur le terrain).

Les animateurs du séminaire réalisent des enquêtes en Argentine, au Brésil, en France, dans une perspective comparative ; seront présentées des enquêtes réalisées sur les divers continents, et à différentes échelles.

Ce séminaire est associé au projet « Oikonomia. Une anthropologie politique de la maison », financé par le Fonds de la Recherche du Labex Tepsis, et au projet franco-brésilien "Gouverner l’incertitude : territoires, marchés, maisons", dans le cadre duquel pourront participer au séminaire différents chercheurs, doctorants et post-doctorants brésiliens.

Chaque séance s’appuie la lecture préalable de textes, classiques ou de recherches en cours. P

 

validation du cours : assiduité complète et rédaction d’un essai sur les thématiques du séminare

Lundi 15h30-18h, ENS Jourdan. salle R1-08,

(deux fois par mois en principe)

 

Programme prochainement annoncé.

 

Toute personne intéressée par le séminaire, écrire à blestoile@gmail.com

 page Facebook : Anthrop’ENS