La Mondialisation. Histoire et sciences sociales

Blaise Wilfert-Portal, maître de conférences à l’ENS

S1, 24h, 6 ECTS

Les vendredis, de 10h à 12h
Jourdan, salle R1-08
Premier cours : le 28 septembre

Ce cours d’initiation s’adresse à tous les étudiants intéressés, sans pré-requis. Il vise à introduire aux sciences sociales de la mondialisation, un continent entier d’études en sociologie, en science politique, en anthropologie, en économie et en géographie, selon lesquelles notre monde est dorénavant global, c’est-à-dire unifié par un réseau dense d’interconnexions de tous ordres qui transforment en profondeur les conditions de la vie des sociétés. Et à société globale sciences sociales nouvelles : depuis les années 1970 s’est largement imposée l’idée que toutes les sciences sociales devaient connaître un tournant global, qui impliquait à la fois une redéfinition de leurs objectifs, une réorientation de leurs méthodes et une réorganisation de leur géopolitique.

L’enjeu de ce cours est de donner un aperçu général de cette vaste et riche bibliographie, mais aussi de la mettre en discussion et en tension avec ce que dit la discipline historique de ces mêmes sujets. L’histoire a en effet connu aussi, au cours des trois décennies précédentes, une forme de "tournant global", en partie lié à la poussée des sciences sociales du global, mais aussi, comme pour elles d’ailleurs, à la pression des discours politiques contemporains sur la radicale nouveauté de notre époque et ce que cette révolution de la "mondialisation" impliquerait. Or le moins qu’on puisse dire est que l’histoire globale, qui implique aussi inévitablement une histoire de la mondialisation, interroge radicalement le grand récit présentiste des sciences sociales, selon lesquelles nous serions maintenant dans un monde global.

Il s’agira donc, par cette initiation croisée aux sciences sociales globales et à l’histoire de la mondialisation, de poser la question : dans quel temps sommes-nous ?


Validation : notes de lectures écrites, comptes rendus de lectures oraux, rapport de fin de semestre