Anthropologie de la communication. Ragots, rumeurs et fake news

Julien Bonhomme, maître de conférences à l’ENS

S1, 24 heures, 9 ECTS

Cet atelier de recherche porte sur les enjeux socio-culturels des échanges verbaux et, plus largement, de la communication. Après une introduction présentant les concepts et les méthodes de l’anthropologie de la communication, nous nous intéresserons au thème des ragots, des rumeurs et des « fake news ». À partir d’exemples relevant de terrains variés, nous étudierons les contextes conversationnels dans lesquels ces nouvelles informelles sont échangées et discutées, ainsi que les enjeux sociaux et politiques de leur communication. Nous chercherons à mettre en lumière les logiques sociales de la production, de la circulation et de la réception de l’information en dehors des canaux officiels. La seconde partie de l’atelier sera organisée autour de la réalisation d’une enquête collective. Nous travaillerons ensemble sur une étude de cas détaillée, dont le choix sera effectué en cours en fonction de l’actualité récente. Les participant·e·s contribueront à la production des données en croisant les techniques et les méthodes d’enquête (entretiens, observation, archives de presse, ethnographie numérique, etc.). L’analyse des matériaux de terrain pourra déboucher sur la rédaction d’un article collectif.

12 séances de 2 heures. Jeudi de 13 h à 15 hdu 7 novembre 2019 au 6 février 2020, à l’EHESS (105 bd Raspail 75006 Paris), salle 11.

Étant donné le format de l’atelier de recherche, le nombre de participant·e·s est limité à 20 personnes.

Cet enseignement est ouvert à tous les étudiant·e·s en sciences sociales sous réserve d’une implication personnelle forte dans la réalisation de l’enquête collective.