Anthropologie de l’écriture : théories, travaux, recherches

Béatrice Fraenkel, directrice d’études EHESS

S1 – 3 crédits

Cet enseignement comporte deux parties : les six premières séances porteront sur les approches théoriques principales de l’anthropologie de l’écriture. On travaillera en particulier sur la théorie « biomécanique » d’A. Leroi-Gourhan, le courant des Literacy Studies initiées par R. Hoggart, le débat C. Lévi-Strauss/M. Bloch/ J. Derrida, les apports principaux de J. Goody et les critiques de son œuvre dont sont issues les New Literacy Studies. On mettra en avant l’interdisciplinarité du domaine de l’anthropologie de l’écriture ancrée dans les recherches en histoire des pratiques de lecture et d’écriture (R. Chartier, E. Eisenstein, F. Yates) enrichie par les travaux de nombreux sociologues (Latour, groupe « Langage et Travail ») et largement influencée par des œuvres de philosophes aussi différentes que celles de M. Foucault ou de J. Rancière. Les six dernières séances porteront sur la présentation d’enquêtes et de recherches qui ont marqué ces dernières années le développement de l’anthropologie de l’écriture. Nous nous intéresserons en particulier aux travaux portant sur l’ethnographie de l’état sans négliger l’actualité des analyses portant sur les écrits de la contestation et de la création. Dans la mesure du possible nous convierons les signataires à présenter leurs travaux.

Validation : assiduité complète et travail personnel.

12 séances de 2h

Mercredi de 15h à 17h, dates, lieu et salle à préciser